Le cas de l'adverbe épistémique du probable dans trois langues romanes

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Danut-Grigore Gavris
Annie Bertin

Résumé

Le travail que nous allons présenter est une étude contrastive concernant trois langues romanes (français, italien et roumain) pour analyser le comportement discursif de l'adverbe de modalité épistémique du probable peut-être, forse et poate. En particulier, notre recherche visera à déterminer l'emploi de l'adverbe en question dans les trois langues et à expliquer les similarités et les dissemblances des emplois pragmatiques de l'adverbe dans ces langues. Nous fonderons notre recherche sur des corpus oraux et écrits des langues en question. Nous prendrons en considération les données présentes dans les bases de données BFM, CLAPI, Frantext et 88milSMS pour le français, pour l'italien nous utiliserons les bases de données CLaVo, LIT 2006 et TLIO, et pour ce qui est du roumain, notre corpus provient d'entretiens de différents sites et de la base de données CoRoLa. Dans un premier temps nous essayerons de tracer, de manière très succincte, l'évolution diachronique de cet adverbe pour nous focaliser surtout sur son usage, en synchronie, comme marqueur pragmatique.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Article